Le test de positionnement, de la formation au recrutement, pourquoi s’impose-t-il ?

Si l’adéquation entre une offre et un besoin constitue l’équation de la réussite alors le test de positionnement est l’outil idéal du succès.

Que l’on parle de formation ou de recrutement, quelle utilité de proposer une formation experte à un débutant ou des missions totalement inadaptées au profil d’un collaborateur ?

Le test de positionnement offre la possibilité de mesurer un niveau de compétence mais aussi de segmenter une population sur des critères prédéfinis. Il est donc particulièrement adapté pour proposer un niveau de formation à un apprenant ou éclairer sur la compatibilité d’un candidat avec une mission.

Retrouver ci-dessous notre webinaire dédié à ce sujet du 21 septembre dernier animé par notre expert, Romain Gibert. Il aborde la création, l’usage et l’utilité des tests de positionnement.

 

 

Le test de positionnement ?

Il ne faut pas le confondre avec un test de sélection. Le test de positionnement permet d’évaluer le niveau d’un individu par rapport à ses prérequis ou bien de segmenter les stagiaires pour leur proposer des parcours adaptés.

Le positionnement d’un stagiaire est une condition obligatoire à la réussite d’une formation. C’est l’outil idéal pour proposer un parcours personnalisé prenant en compte les spécificités du stagiaire.

Les + du test de positionnement 

Pour l’enseignant / formateur :

  • Prendre en compte l’hétérogénéité des participants de la formation
  • Jalonner la formation avec des mesures de la progression (entrée en formation, intermédiaire, sortie)
  • Former des groupes de niveaux
  • Construire des parcours individuels

Pour l’élève / le stagiaire :

  • Se situer par rapport à différents niveaux de maitrise des prérequis (exemple des langues étrangères avec les niveaux du CECRL (cadre européen de référence pour les langues)
  • Se fixer des objectifs

 

Comment créer un test de positionnement ?

Avant de construite le test de positionnement, il convient de bâtir un référentiel, sous forme de matrice. Reprenons l’exemple du CECRL (cadre européen de référence pour les langues), on analyse le niveau de l’individu selon 3 axes majeurs : comprendre, parler, écrire. Les questions de votre test viendront ensuite positionner l’individu sur les axes que vous aurez défini dans votre référentiel.

Cela peut paraître complexe à première vue. Tactileo rend accessible à tous la création de ce référentiel, du test de positionnement mais aussi l’analyse des résultats.

Les étapes de la création du test de positionnement :

  1. Je détermine les axes de mon référentiel
  2. Je crée les activités qui me permettent d’évaluer, de positionner mes stagiaires. Tactileo propose 10 types d’évaluation et une vingtaine d’affichage différents.
  3. La particularité de Tactileo réside dans le fait que l’analyse des réponses va au-delà du simple « juste / faux » comme de nombreuses plateformes d’apprentissage. Vous déterminez comment sont pondérés les différents axes pour chaque réponse donnée par votre stagiaire. Prenons par exemple un test de management, une des questions à poser peut être « Votre collaborateur arrive pour la 3e fois en retard sans excuse particulière. Comment réagissez-vous ? ». Quatre propositions peuvent alors être données et l’évalué doit en choisir une. Chacune de ces propositions ajoute et/ou enlèvera des points sur les différents axes.
  4. Je partage le test.

 

Exploiter les résultats du test de positionnement

La phase la plus délicate dans le positionnement de vos stagiaires n’est pas tant la création du test mais plus l’étape suivante, l’analyse des résultats et leur exploitation.

Les résultats de chaque stagiaire me sont communiqués dans une feuille de suivi (vue tableau avec les points obtenus sur chaque axe ou bien vu graphique).

5. Les résultats de chaque stagiaire me sont communiqués dans une feuille de suivi (vue tableau avec les points obtenus sur chaque axe ou bien vu graphique).

6. Selon les résultats, j’oriente mes stagiaires vers certains parcours ou modules.

 

Usages du test de positionnement

En formation :

  • Vérifier si le stagiaire possède des prérequis pour suivre la formation
  • Evaluer le stagiaire pour :
  • Créer des groupes de niveaux homogènes
  • Proposer un parcours adapté au niveau du stagiaire
  • Créer des groupes hétérogènes pour le tutorat
  • Représenter la progression du stagiaire en jalonnant son parcours de test de positionnement (à minima en entrée et en sortie).

Des usages sont également possibles en recrutement :

  • Vérifier l’adéquation entre l’offre et le profil d’un candidat
  • Analyser les personnalité d’un individu

 

Pour conclure, le digital a ouvert le champ des possibles concernant les tests de positionnement. Mieux encore, avec un outil comme Tactileo, il devient facile de les créer, de les partager et encore plus de les analyser. Alors pourquoi s’en passer ?

Si le sujet vous intéresse, nous vous invitons à créer vous-même vos tests de positionnements en essayant la plateforme Tactileo qui vous est dédiée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réseaux Sociaux

Tactileo 2017 by Maskott

© 2017 Tactileo by Maskott - All rights reserved