Un digital qui progresse péniblement en présence et un total distance loin d’être encore utilisé, voilà quelles sont les clefs du succès du blended-learning. Une alternance de séquences qui pour la partie à distance se réalisent généralement en asynchrone car de manière individuelle. D’où le renouveau de la classe inversée. Traitez le contenu chez vous. En entreprise. Et nous ferons les exercices ensemble en présence. Ce serait limiter le blended learning à son plus pauvre usage. Car c’est bien de varier les modalités qui fait l’une des forces d’un dispositif de formation. Alors a fortiori en mix.

Le blended learning

Il y a plusieurs raisons pour que des dispositifs pensés en blended learning s’imposent naturellement. Si les stagiaires apprenants font déjà partie d’un parcours d’apprentissage qui alterne, par exemple, centre de formation et  situations en entreprises alors le blended learning s’impose naturellement de fait. A voir ensuite comment cette modalité est effectivement déployée, si ce n’est utilisée.

Cela peut aussi venir de la modalité souhaitée. Ainsi on peut facilement imaginer un ensemble de cadres (d’une ou plusieurs entreprises) dans un parcours sur le management dont les retours d’expériences, les mises en situation lors des étapes dans leurs entreprises – les inter sessions – viendront alimenter les étapes du parcours en présence. Une modalité certainement plus efficace qu’une semaine de formation en présentiel. Aussi digital soit-il.

Dans tous les cas, il est souvent oublié une chose dans ces dispositifs. En effet, sachant l’apprenant « en situation » quand il n’est pas en « formation » – alors que c’est ce qu’il est justement entrain d’être – l’accompagnement est souvent délégué à la structure qui l’accueille dans ses murs. Or comme évoqué l’accompagnement est fondamental dans le cadre de ces modalités. Aussi un dispositif en blended learning doit prévoir l’intégralité des dispositifs d’accompagnement des apprenants qui y évoluent. C’est à dire à toutes les étapes.

Pour reprendre notre exemple précédent, le cadre apprenant, en situation de mise en pratique doit être accompagné. Et si possible doublement. D’une part par une personne tuteur dans sa structure d’apprentissage, c’est-à-dire là où il/elle  (se) met en pratique. Et d’un autre accompagnateur qui lui est issu de la structure de formation. Et avec lequel il participe à des séance de régulation à distance.

Alors oui, dans ces conditions d’accompagnement multiple, le blended est sans aucun doute une modalité optimale d’apprentissage.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réseaux Sociaux

Tactileo 2017 by Maskott

© 2017 Tactileo by Maskott - All rights reserved