Introduction aux open badges, l’outil de reconnaissance des soft skills et des apprentissages informels.

Un open badge permet à un tiers de se définir aussi bien :

  • par l’obtention d’un diplôme que
  • par la participation à un événement ou
  • par un intérêt pour les chevaux ou encore
  • par sa capacité à monter un meuble en kit.

Autrement dit, l’Open Badge offre la possibilité d’accréditer non seulement des compétences issues d’apprentissages formels mais aussi et surtout des compétences issues d’apprentissages informels.

Les open badges sont infalsifiables et vérifiables afin de fournir un cadre de confiance pour la représentation d’un individu. Il est possible à tout moment de vérifier l’authenticité d’un badge. Faites en l’expérience vous-même en cliquant sur le badge ci-contre pour en découvrir le contenu et utiliser le bouton « verify badge ».

Via l’endossement un tiers peut donner son soutien à un badge émis à l’intention d’un autre tiers. Dans ce cadre il est possible de solliciter la reconnaissance de ses pairs en les invitant à endosser un de vos badges. C’est très novateur, cela inverse le schéma de reconnaissance top-down.

Enfin, les open badges représentent des formidables outils pour valoriser une formation tout au long de la vie que ce soit dans le cadre professionnel ou non.

Après cette brève ébauche passons à l’anatomie d’un open badge.

 

Anatomie d’un open badge ?

Un open badge c’est d’abord une image numérique qui sert d’enveloppe à des informations structurées. Si l’on dissèque l’open badge, on ouvre l’image et on trouve à l’intérieur des métadonnées permettant de préciser la nature et la raison d’être du badge en décrivant les éléments suivants :

  • Le libellé du badge : « A participé à l’événement … », « Sait multiplier », « Aime le foot », « Utilisateur Tactileo : expert », etc.
  • De quoi atteste le badge : une compétence, un acte, un choix, un savoir.
  • Comment le badge est-il obtenu, quels en sont les critères : « A obtenu tel score », « Était présent lors de », « A signé la pétition », « A fabriqué tel objet » etc.
  • Qui est l’émetteur du badge : une personne ou une organisation.
  • A qui est attribué le badge : une personne ou une organisation.
  • Quelles sont les preuves de l’obtention du badge : description d’un élément vérifiable comme la localisation d’une fresque murale, un lien vers un document numérique (texte, image, son ou vidéo).
  • L’endossement : il s’agit de la liste des personnes ou organisation apportant leur soutien au badge émis.
  • Le début et la durée de validité du badge.
  • Des mots clés : afin de classer, indexer et rechercher.

Qui sont les acteurs et quelles sont leurs relations ?

L’émetteur (issuer): C’est une personne ou une organisation, elle fabrique le badge en définissant toutes ses caractéristiques et l’attribue via la plateforme d’émission.

Le destinataire (earner) : C’est également une personne ou une organistion, elle reçoit le badge et peut l’utiliser pour communiquer sur l’objet de ce badge via les réseaux sociaux ou tout autre canal numérique.

La plateforme d’émission (issuing plateform) et de stockage des badges créés : C’est le lieu de définition du badge, de la génération de la vignette et du stockage de celle-ci. À tout moment il est possible d’interroger cette plateforme pour vérifier l’authenticité d’un badge, elle est payante à l’exception de certaine formule d’entrée de gamme proposant des fonctionnalités basiques.

Exemples : https://openbadgefactory.com/fr/ ; https://badgr.io
Liste des plateforme d’émission : https://openbadges.org/about/participating-issuers/#whosissuingopen

Le sac à badge (Backpack) ou plateforme de stockage des badges reçus : Le backpack permet de centraliser les badges à la manière du e-portfolio, de surcroit il assure de l’authenticité des badges contenus.

Exemples : https://openbadgepassport.com ; https://badgr.io
Liste des plateformes offrant un backpack : https://site.imsglobal.org/certifications?refinementList%5Bopenbadges_implementation_type%5D%5B0%5D=Type%3A%20Host&refinementList%5Bstandards_lvlx%5D%5B0%5D=Open%20Badges#backpacks

Le service des deux plateformes peut être fourni par un unique acteur.

Que peut-on reconnaitre avec un open badge ?

  • Un savoir : « Connais les départements français »
  • Un savoir-faire : « Sais utiliser une perceuse »
  • Un savoir être : « Est un collègue agréable » notamment par endossement
  • Une expérience, une réalisation : « A sauté à l’élastique », « A suivi la formation sur les open badges »
  • Une opinion, un engagement, une appartenance : « Je ne crois pas aux martiens », « Je lutte pour la conservation des crapauds à ventre jaune », « Je suis montmartrois »

 

Et donc quand utilise-t-on un open badge ?

Pour reconnaître : le badge atteste et à ce titre offre une reconnaissance d’une réalisation ou d’un vécu. Réciproquement le détenteur du badge peut faire valoir cette réalisation ou ce vécu.

Pour motiver : en forme de récompense le badge prend sa place dans des stratégies de gamification. La collection est également une source de motivation.

Pour certifier : le cadre sécurisé des open badges permet d’émettre des certifications d’acquisition de compétences,  d’un niveau de maîtrise, de connaissance.

 

À venir d’autres articles sur les cas d’usages dans l’éducation ou la formation professionnelle en relation avec la plateforme Tactileo.

 

Pour aller plus loin
Serge Ravet, « Réflexions sur la genèse des open Badges », Distances et médiations des savoirs [En ligne], 20 | 2017, mis en ligne le 20 décembre 2017, consulté le 17 septembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/dms/2043

Délégation Académique au Numérique Éducatif – académie de Versailles
Qu’est-ce qu’un Open Badge ?

Letudiant.fr
Les Open Badges, un complément aux diplômes universitairesb.o.a.t (badges ouverts a tous) – reconnaitre en nouvelle-aquitaine
les open badges – qu’est-ce que c’est ?

Badges numériques
Hub d’information, de veille et de ressources pour découvrir l’univers des badges numériques et du standard OpenBadges.

Thomas BLANC

Maskott
Le Digital Learning est bien plus qu’une histoire de plateforme !

[ Témoignage Vidéo ]


Au collège Grand Bastide à Marseille, Marcel Genco, professeur de technologie, utilise Tactileo et la Banque de Ressources Numérique Éducative (BRNE) pour amener ses élèves à acquérir des connaissances techniques, pas à pas

Voir le témoignage

[ Webinaire ]

L’adaptive learning est ce qu’on appelle un buzzword dans le domaine de la formation digitale mais parlons-nous tous de la même chose ?

Revoir le webinaire

[ Quiz Réforme ! ]

Organismes de Formation, êtes-vous prêts à encaisser la réforme ?



Réseaux Sociaux

© 2019 Tactileo by Maskott - All rights reserved