L’évaluation par les pairs

S’il est une nouvelle tendance qui progresse fortement en matière de pédagogie et précisément d’évaluation, c’est bien celle de l’évaluation par les pairs. Une modalité formative connue depuis bien longtemps, car utilisée dans le milieu scolaire comme le milieu professionnel avec des ateliers dits 360 degrés où tout le monde évalue… tout le monde. Retour sur cette pratique.

L’évaluation par les pairs

Pourquoi se faire évaluer par un autre apprenant ? Il y a de nombreuses raisons tant pédagogiques que pratiques. Concernant ces dernières, ce sont les MOOCS qui ont relancé cette méthode d’évaluation. En effet, comment faire pour « corriger » des milliers de copies, et autres « livrables » aussi exotiques les uns que les autres dans des délais raisonnables. Il suffit de demander aux acteurs en apprentissage de « corriger » la production d’autres apprenants et inversement. Pour le coup toutes les copies sont corrigées quasiment instantanément.

L’aspect pédagogique, est le suivant : évaluer la production d’un collaborateur qui a produit la même « livraison » que moi m’oblige à mobiliser mon savoir et mes compétences afin de le noter. Cette « mise à distance », en prenant cette posture, permet d’adopter un regard critique sur ses propres processus tant pour l’évaluateur que pour l’évalué. En effet l’évaluateur, pour réaliser l’évaluation d’un travail de l’un de ses pairs, développe ses capacités à se poser et formuler de bonnes questions à propos de l’ensemble et la forme du travail. L’évaluateur pourra donc utiliser cette capacité pour ses propres travaux. On a longtemps considéré que l’enseignant, en tant que déjà expert du domaine qu’il enseigne était le mieux placé pour vérifier les connaissances de ses étudiants et comprendre leurs erreurs. Or en pratiquant l’évaluation par les pairs on laisse les apprenants développer une expertise dans l’évaluation de leur travail et de celui de leurs collaborateurs. L’effet pédagogique est le suivant : ils comprennent mieux ce qui est attendu et développe une plus grande expertise de la matière elle-même.

D’aucuns pourtant préfèrent quand même l’évaluation d’un expert, plus légitime, plutôt que l’évaluation par les pairs. En réalité il faut surtout, dans cette pratique, préparer les éléments de l’évaluation, c’est-à-dire donner une grille de notation dans laquelle sont précisés les critères évalués et la manière de les « noter ». Ce point est très important si on ne veut pas avoir des évaluations trop disparates et il permet de montrer aux apprenants/évaluateurs quels sont les points clés à maîtriser.

Réseaux Sociaux

© 2022 Tactileo par Maskott - tous droits réservés

Réseaux Sociaux

Tactileo 2017 by Maskott

© 2017 Tactileo by Maskott - All rights reserved